Problème de Malédiction

25 juin 2006

Petit texte pour se lancer dans l'histoire ...

Voici mon premier Fanfic de Fruits Basket ... Petit résumé pour vous expliquer ce qu'il va se passer ...

Après quelques remous sentimentaux, Yuki et Kyo se transforment sans enlacer de filles ...Situations embarrassantes, moments romantiques et disputes s'enchaînent durant tout ce Fanfic que je vous invite à lire ...

Et voilà comment tout commence ...

yuki_kyo_tohru

Posté par yayachoup à 17:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


1 - Petit accident ...

En fin d’après-midi, chez Shiguré.

 

Une voix provenait de l’extérieur de la maison.

??? : Ce n’est pas de ma faute si une fille m’est rentrée dedans, sale rongeur !

Shiguré, en plein travail, leva la tête.

Shiguré : Ah ! Ça, c’est Kyo !! Il doit être avec Yuki et Tohru …

La théorie de Shiguré se confirma. La voix du rat se fit entendre alors qu’il répondait au chat.

Yuki : Tu n’as qu’à regarder où tu mets les pieds, stupide chat !

Kyo énervé : Ne me traite pas de stupide chat !!

Yuki : Tu préfères « idiot de félin » ??

Kyo : AHH !! Je vais te tuer !!!

bagarre

 

Un bruit de déchirement se fit entendre.

Pensée Shiguré : Les portes d’entrée pourraient-elles un jour durer plus de deux semaines dans cette maison ???

Kyo était allongé au milieu du salon, un peu sonné. Yuki le regarda d’un air exaspéré en soupirant. Malgré toute cette violence et cette agitation, Tohru entra joyeuse.

Pensée Tohru : Ils ne changeront jamais, tous les deux !!

Tohru : Bonjour Shiguré-San !

Shiguré : Bonjour Tohru ! Comment s’est passée ta journée ?? Les deux bagarreurs ne t’ont pas trop embêté ?

Tohru : Non. Pas du tout. Ils me font rire même !

Yuki et Kyo, ne s’attendant pas à une réaction pareille de la jeune fille, échangèrent des regards surpris.

Pensée Kyo : Comment fait-elle pour être toujours aussi joyeuse ? Comment fait-elle pour sourire alors que la souris et moi avons passé notre journée à nous battre ?

Pensée Yuki : Cette fille est bien patiente. Elle est toujours emplie de joie de vivre …

Tohru : Que voulez-vous que je vous prépare pour ce soir, les garçons ?

Yuki : Le plus simple sera le mieux …

Kyo : S’il y a des restes d’hier soir, pourquoi pas …

Shiguré : Ma chère Tohru, j’aimerais bien un délicieux bœuf au gingembre puisque ces jeunes hommes ne sont pas assez grands pour t’aider à te donner des idées pour le repas de ce soir …

Kyo : Tu parles de nous ?

Yuki : Serais-tu devenu parano, idiot de chat ?

Yuki décrocha un sourire moqueur à Kyo qui lui renvoya un regard noir.

 

On sonna à la porte.

Tohru : J’y vais !

La porte s’ouvrit et une voix retentit.

??? : Yun-Yun est là ?!

Kyo : Tu vas dire que je suis parano ou que je me fais des idées mais c’est bien Kakéru, non ?

Yuki ne répondit pas mais poussa un énorme soupir. Kimi et Kakéru apparurent au milieu du salon.

Kimi : Yun-Yun !! On t’a enfin trouvé !! Pourquoi tu nous évites toute la journée ?!

Kyo : Je comprends qu’il ne veuille pas d’une bande d’excentriques collée aux baskets à longueur de journée …

Yuki cherchait un moyen de se défiler lorsqu’il aperçut Machi, le visage dénué d’expression.

Kakéru : Nous avons suivi le prince jusqu’à chez lui …

Kimi : Les cris de Kyon-kyon nous ont beaucoup aidés !!

Kyo : Ne m’appelle pas comme ça …

Tohru sentit que ça allait tourner mal. Kyo était d’humeur massacrante ces temps-ci. Elle essaya de changer de sujet.

Tohru : Il faut donc que je prépare un dîner pour … quatre … cinq … six …sept … (Elle sourit à Machi) Joins toi à nous, Kugari-san.

Shiguré était muet depuis un certain temps. Tohru et Kyo le regardaient d’un air suspicieux.

Pensée Shiguré : Deux belles lycéennes dans ma maison … 


Plus tard dans la soirée, chez Shiguré.

Tohru avait remarqué que Yuki avait fixé Machi pendant tout le repas alors que celle-ci n’avait pas décroché un mot et évitait consciencieusement les regards du garçon.

Pensée Tohru : Kugari-san est bien froide ce soir … D’habitude peu sociable, elle paraît aujourd’hui presque inaccessible malgré les efforts acharnés de Yuki-kun … Il essaie de se rapprocher d’elle alors qu’il est encore maudit …

Tohru : Un peu de thé vous ferait-il plaisir ?

Shiguré : Bien sûr Tohru.

Tohru se leva, se prit les pieds dans le tapis et tomba sur Kyo qui se transforma. Shiguré remarqua qu’il était temps de faire diversion.

Shiguré en criant : Quel beau ciel étoilé, ce soir … En plus, j’ai le droit à une vue splendide par la porte d’entrée grâce à mes deux cousins.

Pas de réaction de Kyo qui, en forme de chat, était dans la cuisine avec Tohru. Cette absence de cris surprit tout le monde.

Shiguré pour se rattraper : Il est allé aider Tohru à faire le thé.

Pensée Yuki : Pervers mais utile et intelligent quand il veut …

shigure_small

 

Dans la cuisine

 

Kyo, en colère, criait contre Tohru.

Kyo : Tu ne pouvais pas faire attention où tu mets tes pieds ?!

Tohru : Excuse moi, Kyo-kun …

Tohru était confuse et rouge de gêne. Kyo, la voyant ainsi, s’en voulut de lui avoir parlé de la sorte.

Kyo : Après tout, c’est bien moi qui me suis cogné à une fille aujourd’hui donc je n’ai rien à dire …

Kyo se retransforma. Tohru poussa un léger cri avec de se retourner pour laisser le temps à son ami de se rhabiller tranquillement.

Kyo en se rhabillant : N’empêche qu’on a failli voir beaucoup d’ennuis avec le conseil des élèves ici. Ils allaient tous raconter à tout le lycée et on serait cuits …

 

Dans le salon

 

Kimi et Machi s’étaient inquiétées en entendant le cri de Tohru. Elles entrèrent dans la cuisine alors que le chat était encore en caleçon. Les deux filles étaient mortes de gêne et Tohru ne savait quoi dire pour expliquer cette situation embarrassante.

Pensée Yuki : Ce stupide chat ne fait jamais rien pour …

Yuki fut couper dans ses propres pensés : Tohru était en train d’embrasser Kyo tout en restant distante pour éviter la transformation sous les yeux stupéfaits de Kimi, Kakéru, Shiguré et Machi.

Kimi : Vous … Vous … Vous sortez ensemble ?

Tohru, rouge de honte et très embarrassée : Euh … oui …

Kakéru : Kyon-Kyon a trouvé une fille qui l’aime ?? WOW !!

Kyo était rouge de gêne et fusillé du regard par Yuki.

Pensée Yuki : Il fait vraiment n’importe quoi, celui-là …

Shiguré : Eh bien, Tohru, il arrive ce thé ?

Tohru, souriante : Bien sûr. Je le fais de suite.

Tohru lâcha Kyo qui prit ses habits et monta dans sa chambre. Yuki le suivit.

 

Dans la chambre de Kyo

 

Yuki : C’est quoi cette histoire ?!

Kyo : Ce n’est pas de ma faute ! Mais pourquoi tu me cries toujours dessus comme ça ? Tu es jaloux ?

Yuki ne répondit pas mais ne parût pas gêné par la question.

Kyo : Evidemment, tu préfères Kugari, n’est-ce pas ?

Yuki : Cela ne te regarde pas, idiot de chat.

Yuki sortit de la chambre, laissant le chat s’habiller.

 

Dans le salon

 

Machi était restée silencieuse depuis son arrivée. Pourtant quand Yuki entra dans la pièce, elle afficha un sourire. Elle s’approcha de Yuki.

Machi : Soma-san, vous aviez l’air surpris en voyant vos amis s’embrasser. Vous n’étiez pas au courant de leur liaison, n’est-ce pas ?

Yuki : Non, Kugari-san, je n’étais pas au courant.

Machi : Pourtant, Honda-san est une bonne amie, non ?

Yuki : Kyo ne me l’aurait pas dit de toutes façons.

Machi : Ah … bon …

Elle repartit s’asseoir à côté de Kakéru et Yuki s’installa près de Tohru, toujours très souriante.

Yuki : Qu’est-ce qu’il y a entre lui et vous, Honda-san ?

Tohru : Rien Yuki-kun. Je voulais juste trouver quelque chose pour expliquer le fait que Kyo-kun se retrouve au milieu de la cuisine en tenue ... légère …

Le regard de Yuki parut froid.

Yuki : On ne trouve pas une idée qui causera tant de soucis au lycée sans raisons. Vous l’aimez, Honda-san ?

Tohru ne répondit pas mais rougit. Yuki fut très surpris.

Pensée Yuki : Elle l’aime ?!

Yuki : Vous l’aimez, Honda-san ?!

Tohru, rouge : Je … ne sais … pas trop …

Yuki : Ce n’est pas important. Occupons nous plutôt de nos invités …

Tohru, rassurée : Oui …

 

Plus tard dans la soirée

 

Kimi, Kakéru et Machi étaient partis il n’y a pas plus de cinq minutes. Tohru monta voir Kyo. Elle arriva devant la porte. Elle n’eut pas le temps de frapper qu’elle entendit Kyo.

Kyo : Entre, Tohru.

Tohru ouvrit la porte. Le garçon était assis sur son lit, torse nu. Son regard gêné fit sourire Kyo.

Kyo : Après tout, tu m’as bien vu en … (il rougit) Donc, au point où on en est …

Tohru : Pourquoi tu n’es pas sur le toit ? D’habitude, c’est là-haut que tu réfléchis …

Kyo : Qu’est-ce qui te dis que je réfléchis ?

Pensée Kyo : Elle en sait beaucoup sur moi … Elle connaît mes petites habitudes, mes pensées …

Tohru : Tu t’isoles quand tu réfléchis. Mais en plus de réfléchir, j’ai l’impression que tu es mort de … honte …

Tohru était rouge comme une tomate. Kyo rit. Il lui caressa la joue.

Kyo : Toi aussi, Tohru, tu as l’air morte de honte … Mais pourquoi as-tu fait ça ?

Tohru, bafouillant : J’ai pas trouvé autre chose pour expliquer le fait que tu sois dans cette tenue dans la cuisine.

Kyo : Mais tout le collège va croire que nous sortons ensemble.

Tohru : Je préfère que l’on dise que nous sortons ensemble plutôt que tu sois considéré comme un fou se déshabillant au milieu de la cuisine quand l’envie lui en prend …

Tohru rougit et Kyo ne savait pas quoi dire.

Tohru : Je ne veux pas t’attirer d’ennuis, Kyo-kun …

Kyo : Mais Tohru-san, tu ne te rends pas compte que tu vas avoir plein de problèmes avec cette histoire au lycée ?! (Il commença à hurler) Tu es si étourdie que tu vas te mettre encore plus dans le pétrin en essayant de te justifier ! Tu aurais du me laisser me débrouiller face aux moqueries des autres !

Tohru eut un regard triste tout à coup. Kyo comprit qu’il venait d’y aller un peu fort.

Kyo, plus doucement : Je m’excuse Tohru … Je crie toujours sans raison. Ça ne va pas fort ces temps-ci, ne m’en veux pas …

Il déposa un baiser sur son front tout en évitant la transformation.

Kyo : Tu devrais sortir et aller te coucher. Il commence à se faire tard …

Tohru lança un dernier sourire à Kyo avant de sortir de la chambre du chat. Elle sentait ses joues la brûler.

Pensée Tohru : Il s’inquiétait pour moi ?

Pensée Kyo : Pourquoi a-t-elle fait ça … pour moi ??

Ce soir-là, le chat monta sur le toit, comme l’avait prédit Tohru. Il y passa la nuit entière. Tohru, elle, eut quelques difficultés à s’endormir, repensant inlassablement à ce qui s’était passé dans la chambre de Kyo.

 

Dans la nuit

 

Un bruit de transformation se fit entendre mais personne dans la maison dans la maison de Shiguré ne l’avait entendu. L’ombre d’un chat descendit du toit et rentra dans la maison par la fenêtre.

Posté par yayachoup à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]